Histoire des Droits de l'Enfant

 

 

 

Le mot enfant vient du latin "infans" qui signifie: "celui qui ne parle pas". L'enfant n'avait que peu de droits au cours des siècles précédents.Ainsi les pères gaulois avaient le droit de vie ou de mort sur leurs enfants. De même, les lois romaines autorisaient les hommes à accepter ou à refuser un enfant à sa naissance. L'enfant refusé était alors abandonné ou tué, comme à Sparte, en Grèce, quand on le considérait trop fragile pour survivre ou être utile à la cité.

Ce sont seulement les philosophes du XVIIIème siècle (18ème siècle) qui fondèrent notre réflexion actuelle de l'éducation et de l'épanouissement de chacun.

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen arrive le 26 août 1789 grâce à la Révolution Française qui a aussi permis l'évolution des relations entre les parents et les enfants.
En 1793, l'enseignement primaire devient obligatoire et gratuit.

Mais il faudra attendre le XIXème siècle (19ème siècle) pour obtenir de nouvelles conquêtes.Ainsi les soulèvements (ou révoltes) de 1830, 1848 et 1871 participent à ces nouvelles conquêtes. Et cette incessante bataille pour le bonheur se poursuit de nos jours.

Il faudra attendre le 20 novembre 1989 pour que l'ONU (Organisation des Nations Unies) publie la Convention Internationale des Droits de l'Enfant voit enfin le jour.

A ce jour, 184 pays ont ratifié cette Convention les obligeant à mettre leurs lois en conformité avec ce texte.Certains pays ne l'ont pas signée comme les Etats-Unis car elle interdit la peine de mort pour les mineurs.

Mais le combat des Droits de l'Enfant est loin d'être fini comme tu le sais et il ne faut pas baisser les bras...

photographie d'un bourgeois et de ses deux enfants
enfants sous la Révolution Française enfants asiatiques

 

 

Convention des Droits de l'enfant

 

Pour me joindre
Accueil
Histoire des Droits de l'Enfant
Les Droits de l'Enfant
Histoire du travail des enfants
Le travail des enfants aujourd'hui
Dans ton école et dans ta classe
Quelques liens pour en savoir plus...

Accueil de l'Ecole de Lilie